Le saviez-vous ?

Les barrages présentent l'avantage de fournir une énergie renouvelable, qui représente actuellement environ 3% de l'énergie produite dans le monde (15% de l'électricité produite en France), mais ils peuvent être particulièrement meurtriers : la rupture du barrage de Morvi en Inde, le 11 août 1979, compte parmi les plus grandes catastrophes de la période 1970-2001.

Qui est en ligne ?

Nous avons 16 invités en ligne
Étude de la fonction sinusoïdale Imprimer Envoyer
Écrit par Cameron Charlet   
Lundi, 02 Février 2009 12:02

Un courant alternatif (CA ou son égal anglais; AC, pour Alternating Current ) est un courant électrique changeant de sens. Pour être un courant alternatif périodique, il faut qu'il change de sens de manière régulière et périodique.

La mesure du courant alternatif périodique se fait en hertz (Hz), ceci est sa fréquence. C'est en outre, le nombre d' «allers-retours» effectués par le courant électrique en une seconde. Par exemple, un courant alternatif périodique de 50 Hz effectue 50 « allers-retours » par seconde, c'est-à-dire qu'il change 100 fois (50 allers et 50 retours) de sens par seconde. En Europe, la fréquence du courant électrique distribué par les réseaux aux particuliers est généralement de 50 Hz, et en Amérique du Nord, elle est de 60 Hz. Pour les barrages hydroélectriques, il faut utiliser la forme la plus répandue du courant alternatif: le courant sinusoïdal. Ceci facilite grandement la distribution commerciale de l'énergie électrique. Les courants purement alternatifs dont la valeur moyenne est nulle, servent à alimenter les transformateurs sans aucun risque.

Un courant alternatif est un courant périodique de valeur moyenne nulle et sa fréquence se calcule en effectuant le rapport 1/T (T étant la tension)

La courbe représentative du courant alternatif est une courbe sinusoïdale. La tension du courant alternatif, clairement observée dans la vidéo - expérience turbine - alterne entre des valeurs négatives et positives (la somme des doubles est nulle). La courbe représentative ï=f(t) d'un courant sinusoïdal est une sinusoïde d'équation:

 ï = Î × sin ωt

dans laquelle:

La variable est le temps t exprimé en secondes.

Le produit ωt est un angle exprimé en radians; ce produit s'appelle aussi phase à l'instant t.

L'amplitude, ou la "valeur maximale" du courant est appellée  Î.

 ï est la valeur instantanée du courant.

Courbe représentative

 

 

Pulsation (ω):

Soit t la période d'un courant, celle d'un sinus étant de 2π, on doit avoir :  ωt–2π=0

D'où  ω=2π/

 en radians

 ω en radian/seconde

 t  en seconde

Mise à jour le Dimanche, 08 Février 2009 19:32