Le saviez-vous ?

Le barrage Daniel Johnson, construit sur la rivière Manicouagan au Québec, est le plus grand barrage à voûtes multiples et à corps creux au monde. Il abrite 12 groupes hydrauliques et a une puissance installée de 2592 MW

Qui est en ligne ?

Nous avons 18 invités en ligne
Énergie potentielle, de pesanteur Imprimer Envoyer
Écrit par Adrien Williatte   
Jeudi, 08 Janvier 2009 18:52
Le premier "stade" de l'exploitation d'un barrage hydroélectrique est la retenue d'une certaine masse d'eau, afin d'ensuite exploiter son énergie potentielle. C'est cette notion d'énergie qui serait à disposition dans la retenue d'eau du barrage qui est étudiée ici.


- L'énergie potentielle est de l'énergie mécanique stockée, elle est dite potentielle parce qu'elle ne se manifeste à nous que lorsqu'elle se convertit en une autre forme d'énergie

- La forme libre associée est l'énergie cinétique. Cette énergie potentielle, définie à une constante arbitraire près, ne dépend que de la position du corps dans l'espace.

- L'accumulation d'énergie potentielle est faite en travaillant la force à contre-sens : dans le cas d'un barrage donc, l'eau retenue par le barrage accumule de l'énergie potentielle, c'est cette énergie qui sera exploitée dans la centrale hydro-électrique.

 
- L'énergie potentielle de pesanteur, ou énergie potentielle d'altitude est l'énergie que possède un système du fait de sa position. Cette force ne dépend aucunement du parcours effectué entre deux points h1 et h2, mais seulement des positions initiales et finales de l'objet étudié.

- L'énergie potentielle d’une masse de 1 kg d’eau à la surface d’un lac de barrage est plus élevée que son énergie potentielle lorsqu’elle est au pied du barrage, en effet, pour une différence d’altitude de 100 m, la différence d'énergie potentielle de l'eau est de 981 J. C’est cette énergie qui est exploitée dans une centrale hydroélectrique.

La formule associée s'écrit :

Epp = m.g.h                                 

avec : Epp l'énergie potentielle de l'objet
m la masse de l'objet.
g l'accélération (le champ) gravitationnel
h la hauteur de l'objet au moment donné


La variation de l'énergie potentielle entre deux points donnés :

Epp2 - Epp1 = m.g.(h2-h1)                        

avec: Epp2 l'énergie potentielle de l'objet à sa position initiale.
Epp1 l'énergie potentielle de l'objet à sa position finale.
h2 la hauteur initiale de l'objet.
h1 la hauteur finale de l'objet.

Mise à jour le Mercredi, 25 Mars 2009 14:50